alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkIcons/Communication/USP/Cash-deliveryIcons/Communication/USP/Delivery-eveningIcons/Communication/USP/Delivery-same-dayIcons/Communication/USP/Delivery-storeusp-deliveryIcons/Communication/USP/Exchangeusp-free-returnsIcons/Communication/USP/Gift-cardIcons/Communication/USP/KlarnaIcons/Communication/USP/Salearrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
adidas
Training / septembre 2019

NING ZETAO : ÊTRE BRAVE, C'EST CROIRE

Qui va gagner? Les braves uniquement, avance le nageur olympique Ning Zetao.

Parmi les six créateurs de la campagne VRCT, Ning a choisi d'afficher le mot BRAVE. Pour en savoir plus, nous l'avons rencontré dans une piscine communautaire de Shanghai, pas très différente de celle où sa belle carrière professionnelle a débuté.

Une savoureuse anecdote veut que Ning, enfant, avait tellement peur de l’eau qu’il détestait se faire laver les cheveux dans le bain. Ses parents l'emmenaient à la piscine pour l'aider à surmonter sa peur, et un entraîneur du coin a remarqué son talent latent. À 14 ans, il s'est joint à l'équipe de natation de la marine de Chine. Et à 22 ans, il était une grande vedette de 1.83 m, adoré dans les médias sociaux chinois après sa victoire éclatante dans la finale du 100 m nage libre aux Championnats du monde 2015.

VRCT-SP_NING-02-IMG-O

L’histoire du garçon qui avait peur de l'eau ressemble à un mythe - et ç’en est peut-être un - mais on adore les légendes qui touchent les légendes. Et elle illustre à merveille les valeurs que Ning a choisi de représenter. La bravoure, quand on a peur de quelque chose, c'est d'agir quand même. « J'ai choisi le mot BRAVE, nous dit Ning. À mon sens, être brave, c'est être soi-même. Devenir brave, c'est renforcer sa volonté.

VRCT-SP_NING-03-IMG-O

On y puise du bonheur et une approche de la vie positive. Ça nous rend plus fort et plus persistant. »

Les athlètes doivent être braves. Plus on s'améliore, plus on subit de pression pour répondre aux attentes. Tous les yeux sont tournés vers nous, et il n'y a pas de coach plus sévère que celui qui est dans notre tête. Et d'après Ning, ce n’est pas tout; il y a encore la peur des blessures : « Un athlète doit non seulement se dépasser et repousser les limites, il doit aussi composer bravement avec les blessures pénibles et les pressions du milieu. »

Cependant, le courage rapporte des dividendes, comme il l'explique : « Aux Jeux nationaux de 2017, j’avais de la fièvre juste avant la finale du 50 m libre masculin. Au lieu de me retirer, j'ai rassemblé mon courage et j'ai finalement remporté la course. »

Devenir brave, c'est renforcer sa volonté. On y puise du bonheur et une approche de la vie positive. Ça nous rend plus fort et plus persistant.

« J'ai choisi le mot BRAVE, nous dit Ning. À mon sens, être brave, c'est être soi-même. Devenir brave, c'est renforcer sa volonté. On y puise du bonheur et une approche de vie positive. Ça nous rend plus fort et plus persistant. »

Les athlètes doivent être braves. Plus on s'améliore, plus on subit de pression pour répondre aux attentes. Tous les yeux sont tournés vers nous, et il n'y a pas de coach plus sévère que celui qui est dans notre tête. Et d'après Ning, ce n’est pas tout; il y a encore la peur des blessures : « Un athlète doit non seulement se dépasser et repousser les limites, il doit aussi composer bravement avec les blessures pénibles et les pressions du milieu. »

VRCT-SP_NING-04-IMG-O

Cependant, le courage rapporte, comme il l'explique : « Aux Jeux nationaux de 2017, j’avais de la fièvre juste avant la finale du 50 m libre masculin. Au lieu de me retirer, j'ai rassemblé mon courage et j'ai finalement remporté la course. »

VRCT-SP_NING-05-IMG-O

Peut-être que le plus difficile en termes de bravoure, c'est qu’on n'y trouve aucun avantage tant qu'on n'a pas relevé le défi qu'on s'est donné. Mais quand on gagne, confie Ning, la sensation est indescriptible. « Quand je bat mes records suite à un entraînement constant, ajoute-t-il, je comprends l'importance d'être brave et d'être moi-même. Un tel moment se décrit difficilement. Mais on en tire une toute nouvelle vision du monde. »

VRCT-SP_NING-06-IMG-O

Parlons quand même de l'autre côté de la médaille. L'échec. Ne nous faisons pas d'illusions, l'échec est plus courant que le succès. Et dans un monde où pratiquement tout est partagé, exhibé, on se demande ce que les autres vont penser de nos points faibles. Pour Ning, le courage va avec l’engagement, ce qui apporte bien plus que l'éphémère sensation de la victoire : « Parfois, l'arbre cache la forêt aux gens qui n'arrivent pas à reconnaître notre persévérance. Mais je suis fier des valeurs du mot brave que je défends, parce qu'elles m’aident à saisir l’essence des choses et à mieux me comprendre. Il faut se comprendre et respecter les vérités. »

Ning a choisi de représenter la bravoure, parce qu'elle lui a procuré davantage que des médailles d’or. Il ajoute : « Devenir brave nous permet de sortir de notre zone de confort, de rejeter l'impossible. La bravoure est à la source de ma force. »

Devenir brave nous permet de sortir de notre zone de confort, de rejeter l'impossible.

VRCT-SP_NING-07-IMG-O

Nous avons conçu la veste VRCT pour l'expression de soi issue de la tradition sportive. Portez-la à votre façon, avec un badge personnalisé qui affiche vos valeurs. Quelles valeurs défendez-vous?

Training / septembre 2019