alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkIcons/Communication/USP/Cash-deliveryIcons/Communication/USP/Delivery-eveningIcons/Communication/USP/Delivery-same-dayIcons/Communication/USP/Delivery-storeusp-deliveryIcons/Communication/USP/Exchangeusp-free-returnsIcons/Communication/USP/Gift-cardIcons/Communication/USP/KlarnaIcons/Communication/USP/Salearrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictwittervkwhatsappyahooyoutube
adidas
/ mars 2020

SKATEISM : UN GROUPE POUR LES SANS-GROUPE

Skateism laisse une marque d'inclusivité dans le monde du skate. Fondée par un collectif d'étrangers, la publication et plateforme Skateism célèbre le non conventionnel.

AUCUN ESSAI REQUIS

Il y a toujours de la place pour un nouveau sous-groupe dans le groupe, quels qu'en soient l'identité, la sexualité, le sexe ou le niveau de qualification. Visant à rendre le skate plus inclusif, les fondateurs de Skateism invitent tout les gens « émergents, négligés, bizarres et magnifiques » à prendre place au sein de leur collectif. « Skateism est un magazine et une plateforme qui véhiculent un autre type de discours dans le monde du skate, explique un membre, Holden Vetro. Il place à l'avant-plan les discussions et les idéologies qui gravitent autour du monde du skate tout en étant en marge... Et il s'efforce de mettre en lumière les expériences queer et celles qui sont passées sous silence. »

Ça reste du skate, mais ça ajoute de nouvelles voix à la pratique. --Holden Vetro

originals-ss20-superstar-drop2-curated-story-blog-secondary-2-all


UN GROUPE NOUVEAU GENRE

Skateism tombait sous le sens pour l'équipe de Superstar. Ainsi, fondé en 2012, le magazine plateforme a été le premier du genre à se pencher sur l'intersectionnalité d'un point de vue planchiste. Depuis, il a fait en sorte d'accorder une représentation queer dans une discipline qui n'a pas toujours été des plus inclusifs. « Je crois que le skate, en tant qu'espace majoritairement masculin et héteronormatif, paraît peu invitant pour quiconque vit un autre genre d'expérience, affirme Holden. Notre plateforme ne valide pas seulement nos expériences, mais je pense qu'elle invite les gens à essayer de nouvelles expériences, à le faire sans crainte et à le faire en quelque sorte en se sentant bien accueillis. »

Skateism rassemble des planchistes de toutes identités afin de briser les stéréotypes et prouver que c'est en équipe qu'on change les choses. « Peu importe si votre sexe est conformiste ou pas... Ça n'a pas d'importance, » explique Tom Boyaval, un collaborateur. L'influence de Skateism est même ressentie par son équipe permanente, qui profite constamment du positivisme de la plateforme. « Quand on sort des sentiers battus, c'est difficile de se retrouver en groupe... et Skateism nous a fourni un espace pour le faire, explique le membre Alexandre Gaulmin. Nous avons réussi à nous retrouver, à trouver de la sécurité dans les uns et les autres, et à occuper cet espace avec une plus grande confiance en sachant que nous nous soutenons mutuellement. »

[Skateism] est principalement destiné à aider les skateurs qui ne s'inscrivent pas dans l'image traditionnelle du skate... Et à leur confirmer que c’est correct de ne pas y correspondre. --Noemie Sebayashi

originals-ss20-superstar-drop2-curated-story-blog-secondary-3-all


LA COMMUNAUTÉ AVANT LA COMPÉTITION

Skateism s'inscrit parfaitement dans la mission que s'est donnée l'équipe Superstar en prônant le changement par le travail d'équipe. « Il ne s'agit plus de compétition. Il s'agit d'être ensemble, de partager le pouvoir, d'engendrer l'énergie ensemble... Il s'agit d'être dans la lumière, dans le parcours du skate, et d'être là pour ceux qui en ont besoin, explique Alexandre. » « Il est tellement important d'être aidé, de se faire dire qu'on peut y arriver, même si on débute ou si on n'a encore aucune qualification, ajoute la membre Clara Pacotte. »

Pendant que la nouvelle génération aborde les parcours de planche pour la première fois, les fondateurs de Skateism espèrent leur donner l'envie de rester. « T'es la personne la plus courageuse sur un parcours si tu ne sais pas comment faire du skate. Le simple fait d'essayer est le signe du plus grand courage, » affirme Noémie Sebayashi, une collaboratrice « Parfois, on ne s'intègre pas... Mais si on peut montrer au monde qu'on peut être ce qu'on est, et être avec des amis, et être aimé, alors je pense que c'est une bonne chose, ajoute Alexandre. »

UNE DEMI-LUNE POUR TOUS

En acceptant le non conventionnel, Skateism célèbre l'authenticité et permet aux gens de tous les horizons d'être eux-mêmes. « On peut être autre chose que des marginaux, » explique Alexandre - et le groupe donne l'exemple à suivre.

/ mars 2020